Planche à mélanger version DIY. 2 : réalisation

Dans un premier temps, je fais positionner le tapis sur la planche. En laissant 2,3cm de marge à chaque côté du tapis, ce dernier est bien centré sur la planche. Ensuite j’ai pris 3cm de marge depuis le bord inférieur pour disposer assez de place au cas où la brosse pour mélange, en cardant de haut en bas, ne heurterait pas la surface à laquelle la planche est posée. J’ai marqué les quatre coins au crayon à papier.

Je retourne le tapis et applique la colle à bois sur toute le revers, positionne le tapis sur la planche en suivant les quatre repères. Je retourne en maintenant fermement le tapis et la planche ensemble, je pose sur une surface plate, et mets un poids dessus. Cette partie est bien décrite dans l’article de Diane « De la Toison au Tricot n° 128 : Bricoler soi-même une planche à mélanger ».

24 heures plus tard, je constate que la colle a bien pris et que le tapis ne s’enlève pas. C’est à ce moment-là que je me demande si les angles de la planche en bois ne sont pas blessants. Je marque 1,5cm de chaque extrémité et demande à mon mari d’enlever les coins du bois.

Je voulais une ouverture en haut de la planche pour en faire une anse, mais  m’apercevant qu’il serait trop compliqué d’ouvrir une fenêtre rectangulaire, j’ai fait simplement deux trous d’un centimètre de diamètre. Mieux vaut effectuer cette étape de découpe et de perçage avant le collage du tapis, pour faciliter le travail et éviter d’abîmer les « dents » du tapis. Heureusement ces derniers n’ont pas été endommagés. J’ai passé dans les trous un ruban en coton orange qui tombait sous la main, en attendant acheter un cordon plus robuste. Toutefois, ni l’anse ni le cordon n’est indispensable. Pour faciliter le transport, on peut mettre la planche dans un sac adapté.

Ensuite j’agrafe les quatre bordures du tapis à carder pour que celui-ci adhère parfaitement à la planche.

On remarque que les côtés découpés de la planche sont plus clairs que d’autres parties qui sont vernies. Je retrouve la cire pour bois que j’ai fabriquée moi-même, et l’applique sur ces côtés découpés, pour que la couleur soit plus foncée et que cela protège le bois.

Le pot de cire maison

Avant le cirage

Après cirage

Voici la planche terminée et les accessoires du kit.

Ci-dessous je résume les matériaux et les étapes pour la réalisation :

Matériaux

– Un morceau de tapis à carder la laine ;

– Une planche ayant au moins 4 cm de plus en largeur et 6 cm de plus en hauteur que le tapis à carder ;

– Une colle à bois ;

– Une agrafeuse à tapis ;

– Facultatif : une cire à bois ou autres produits qui traite la surface de bois, un cordon (si réalisation de trous) ou un sac pour transport.

 

Étapes :

  1. Découper la planche en laissant environ 2 cm de plus de côté et de bas, et de 4 à 6 cm de plus en haut par rapport au tapis à carder. Sinon se procurer d’une planche déjà découpée à la bonne dimension. Si l’on souhaite passer un cordon, percer deux trous dans la marge supérieure de la planche. Enlever les coins coupants et poncer les parties découpées, appliquer la cire à bois.

Cette étape n’est pas nécessaire si l’on se procure d’une planche à découper.

  1. Tracer l’emplacement du tapis au crayon et poncer la surface à coller.
  2. Appliquer la colle sur toute la surface du tapis, poser sur la planche en respectant l’emplacement tracé. Bien appuyer, essuyer l’excédent de la colle, renverser la planche, maintenir pendant 24 h avec un poids.
  3. Enlever le poids, retourner la planche, agrafer les quatre bordures. Passer un cordon aux trous ou fabriquer un sac pour le transport si la planche n’a pas d’anse (facultatif).

Article rédigé par Jun-na

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *