Le tri de la laine de brebis Île-de-France

Nous avons débuté notre activité par le tri de la laine de cette race. L’objectif était de sélectionner uniquement les fibres de qualité : fibres résistantes, douces, bonne nervosité, et de couleurs non altérées. Nous avons également recherché les fibres agréables à filer, c’est-à-dire que les mèches sont visibles et qu’il y a une frisure régulière. Après avoir éliminé les parties non utilisables pour usage textile (fausse coupe, mélange de jarres, fibres cassantes ou trop fragiles, etc.), la laine a été séparée en deux catégories.

Catégorie 1 : les fibres relativement propres, la structure de la mèche bien visible, et apte à être filé telle quelle si l’on préfère ainsi. J’aime personnellement laver ces fibres en laissant un peu de suint. Si je prévois de faire la teinture, je les laverai complètement pour qu’il n’y ait plus du tout de lanoline. C’est la meilleure partie de la toison, qui représente environ 8% du poids de la totalité de tonte.

toison_Ile de France

Catégorie 2 : les fibres sont de belle qualité, mais elles sont trop collées par des impuretés, à tel point que le lavage main serait assez laborieux. Ces fibres sont destinées au lavage et cardage machine dans une filature. Cette partie représente environ 30% de toison. Bien que j’ai trouvé cette laine plus sale que la catégorie 1, on nous a félicités de notre travail de tri : « votre laine est très propre, bien triée. » Les fibres sorties lavées et cardées sont superbes. Elles sont douces, moelleuses, faciles à filer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *